Bienvenue à l'Estréchure 32
12346
Diaporamas > Village Ecarts Manifestations Marchés Rivières Ponts Fontaines Transhumance informations légales

 

fleurs2

 

 

 

L'Estréchure : Les Petits Messagers

 

La rage

 

N°12 de mai 1924

 

chien

 

 

Ce qu’il y a de meilleur en l’homme, disait un humoriste célèbre, c’est… le chien, voulant indiquer par là que les chiens ont des qualités que certains hommes n’ont pas. Ami de l’homme en tous cas, le chien est souvent un auxiliaire précieux et sa fidélité à son maître est proverbiale. Malheureusement il devient un danger quand il s’enrage. Ces temps-ci on en a parlé, on en parle encore. Parlons en donc.
L’hydrophobie, de deux mots grecs qui signifient « horreur de l’eau » est une maladie virulente transmise de certains animaux à l’homme et caractérisé par des phénomènes nerveux, d’excitation d’abord, puis de paralysies qui aboutissent à la mort. Beaucoup d’animaux peuvent devenir enragés, non seulement le chien mais aussi le loup, le renard, le chat, le mouton ! la chèvre, le bœuf, le cheval et …le porc. La rage de ces derniers animaux est pourtant exceptionnelle. Il ne faut pas exagérer le danger de la rage. D’après de nombreuses observations, la rage, chez l’homme, ne frappe qu’une personne sur cinq mordues, soit par suite d’une immunité particulière soit en raison d’un obstacle porté par les vêtements à la pénétration du virus. Mais en raison de la gravité de cette maladie, on ne saurait trop prendre de précautions devant un cas suspect. Le plus prudent est de recourir à l’admirable remède de Pasteur, la vaccination antirabique. Elle consiste en injections de moelle de lapin inoculé avec un virus rabique très actif. C’est le mal combattant le mal. Mais les résultats sont à peu prés nuls quand la rage est déclarée. Il vaut donc la peine de ne pas attendre. Ce serait risquer d’arriver trop tard.
Trop tard ! Malgré moi je songe à l’autre rage qu’on rencontre à chaque pas. Beaucoup en rient et ne comprennent pas la gravité du mal, souvent trop tard en cette vie déjà. Que faut-il faire pour la rage ordinaire ? Deux précautions valent mieux qu’une et puisque le remède est là, insensé celui qui n’en profiterait pas sous prétexte qu’il n’en comprend pas la vertu. Sur la foi des savants, nous n’hésiterions pas à nous laisser soigner, n’est-ce pas. Et voici que devant le mal qui nous détruit, nous ne nous laisserions pas soigner par le seul médecin capable de nous inoculer…une vie nouvelle sous prétexte que nous ne le comprenons pas ! Disons plutôt que nous aurions cette rage parce que nous n’en comprenons pas la gravité.

Mon ami, si tu en souffres d’une manière ou d’une autre, souviens toi de celui qui peut te guérir dans la mesure ou tu auras confiance en lui.

 

Origine des "Petits Messagers"

 

top

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

     
 
bd70
bd71
bd72
bd73
bd74
bd75
bd76
bd77
bd78